• TRUSTNOMICS

    Ou comment blockchains & confiance vont changer le monde...

    Un livre de Laurent Leloup - Parution 2017

     

    Précédent ouvrage : "Blockchain, la révolution de la confiance" - Eyrolles - 02/2017

  • Trustnomics*

    ou comment la confiance va changer le monde...

    Lorsque "The Economist" titrait en octobre 2015 : "Blockchain, the Trust Machine", le web et les réseaux sociaux ont très rapidement et massivement relayé l'article.

     

    Pensez-donc, nous sommes fin 2015, le mot blockchain n'a pas encore atteint le pic de notoriété qu'il connait aujourd'hui et le magazine "The Economist", donc par n'importe lequel, titrait en couverture que la blockchain était une machine à créer de la confiance et que la technologie derrière le bitcoin pourrait transformer la façon dont fonctionne l'économie, rien que çà.

     

    En fait de quoi réveiller n'importe quelle rédaction... Ce qui n'a pas traîné car, dans les heures puis les jours qui ont suivi, l'ensemble des blogs, quotidiens, magazines et autres médias relayaient "l'article choc", avec plus ou moins de vérités sur la techno blockchain, le bitcoin et autres crypto-machins, mais bon, la dynamique était enclenchée et la bombe médiatique de "The Economist" avait fait son effet.

     

    Depuis octobre 2015 la pression médiatique n'est quasiment pas retombée et le nombre d'articles produits par jour sur la techno blockchain, les monnaies numériques et autres distributed ledgers est tout simplement phénoménal...

     

    Cette annonce aura eu au moins une vertu : celle de parler de la blockchain, du bitcoin, des crypto-monnaies et des protocoles de consensus et d'initier la formation du public à une techno disruptive, qualifiée de révolutionnaire par Don Tapscott et en voie d'ubériser Uber, "l'ubérisation ultime" comme le déclarait Philippe Herlin lors d'une interview.

     

    Un peu plus d'un an est passé et peu de projets ont vu le jour : beaucoup d'annonces mais peu de réalisations concrètes, hormis quelques prototypes en cours de développement. Mais me direz-vous n'est-ce pas le lot d'une technologie naissante ?

     

    Par contre ce qu'il faut retenir de tout cet emballement médiatique et des échanges multiples et variés qui s'en sont suivis c'est que l'innovation de la blockchain, dixit Ludwig Siegele l'auteur de l'article de The Economist, ce n'est pas l'argent... mais la confiance.

     

    Rendez-vous compte, une technologie révolutionnaire, qui va disrupter de nombreux modèles d'affaires, complètement transformer l'économie et la société, et qui apporte quoi comme innovation ? La confiance.

     

    Nous voici maintenant au milieu du gué, la pression médiatique va baisser en régime, les consultants vont monter en compétence, les entreprises, grandes puis moyennes, vont s'approprier la technologie, les projets vont se multiplier, les cas d'usage également, la technologie va progresser, les investisseurs vont se réveiller et au bout du bout nous aurons une seule vision novatrice, celle de la confiance partagée.

     

    C'est cela la promesse de la blockchain.

     

    Il ne faut pas chercher à comprendre si l'on va être disrupté, transformé, ubérisé, il faut chercher dans son propre business model, dans ses relations avec ses clients, ses fournisseurs, ses personnels où et comment nous pouvons apporter de la confiance.

     

    Après l'avènement d'internet des années 90 puis de la blockchain Bitcoin (et son bitcoin) de Satoshi Nakamoto, les générations X & Y nous ont récemment montré la voie de plus de partage et de transparence avec l'avènement des réseaux sociaux.

     

    Le pari perdu d'internet de placer l'humain au cœur de sa technologie pour plus de pouvoir et de liberté sera peut-être relevé par la technologie blockchain.

     

    Aujourd'hui nous avons une technologie TRUSTNOMICS qui peut insuffler de la confiance dans l'économie, la démocratie, la société...

     

    Alors saisissons cette opportunité, relevons le défi et lançons les machines à créer de la confiance dans les organisations et entre les individus.

     

    Laurent Leloup

     

    * Trustnomics est un mot-valise, ou accouplage de deux mots, lancé par Finyear.
    Trustnomics est la contraction de Trust (la confiance) et d'economics (la science économique). Ce néologisme résume l'ensemble de la doctrine et de la politique économique que la confiance va développer via la technologie blockchain.

     

  • Idée, suggestion, partenariat, ... ?

    N'hésitez-pas à me contacter. Merci.